Résultats de l’Appel à Textes : Plus proches que jamais de Norah Jolly !

Résultats de l’Appel à Textes : Plus proches que jamais de Norah Jolly !

Classé dans : Appel à textes, Auteurs, Editeur, Non classé | 0

Nous remercions chaleureusement tous les auteur(e)s qui nous ont envoyé un manuscrit pour leur travail, leur investissement et leur enthousiasme !  Ils sont, à chaque appel à textes, toujours plus nombreux à souhaiter faire vibrer leurs mots au rythme du LittleBird pour notre plus grand plaisir (et le vôtre !).

Le jury, composé de Arnaud Le Mérour, co-fondateur de Happy Couple, de Christel Le Coq, créatrice de B.Sensory et Olivier Keraval, directeur éditorial de B.Sensory, a distingué 3 textes pour la phase finale de cet appel à textes romantique et coquin.

La première place du classement revient à Première danse écrit par une jeune bordelaise de talent : Norah Jolly. La deuxième place est attribuée à Seconde chance de Perle Vallens et c’est Léon de Griffes avec sa nouvelle Les facéties de Cupidon qui arrive en troisième position.

Un grand bravo aux trois gagnants qui ont démontré chacun à leur façon que romantisme, amour, complicité et érotisme se mêlent parfaitement ! Leurs textes sont édités chez B.Sensory et d’res et déjà disponibles sur notre site internet et dans notre appli.
Norah Jolly remporte un abonnement à Happy couple, et un LittleBird !

 

Petite info ! Les textes sont disponibles gratuitement
jusqu’au 2 mai sur notre site internet.
Profitez-en !

Pour les amoureuses de la littérature doublement vibrante, ces textes seront proposés en version connectée au LittleBird à partir de début mai.

 

Nora joly

Rencontre avec Norah Jolly :

B.Sensory : Vous venez de remporter l’appel à textes « Plus proches que jamais ! » B.Sensory/Happy Couple votre réaction à chaud :
Norah Jolly :
 Wahou ! Je suis très heureuse que ma nouvelle ait séduit le jury !

 

B.S : Qu’est-ce qui vous a plu dans cet appel à texte qui était à la fois coquin et romantique ?

NJ : C’était un thème qui me tenait à cœur, avoir la possibilité de mettre en avant une histoire d’amour et sa sexualité. Aborder la rencontre amoureuse et aussi avec subtilité la pérennité d’un couple à travers la complicité sexuelle, l’imaginaire érotique et l’importance de savoir surprendre l’autre. En fait, cela me fascine les couples qui démarrent leur histoire sur une histoire de sexe, il y a le côté animal, mais qui peut être tout aussi raffiné.

BS : Pourriez-vous vous présenter en quelques mots pour que nous fassions  plus ample connaissance ?
NJ :
 J’ai 35 ans et vis à Bordeaux, c’est la seule chose que je dévoile de mon identité. Lorsque je prends mon stylo pour écrire des histoires coquines, je suis Norah Jolly. Il n’y a plus de censure ou de bienséance, je suis la seule à être juge de jusqu’où j’ai envie d’aller ou ne pas aller, c’est mon espace de liberté. Ne pas dévoiler ma vraie identité est aussi en écho avec l’érotisme, car l’érotisme parle de sexe sans en montrer vraiment le visage.

J’aime écrire des histoires coquines, car c’est aussi une manière de prolonger mon épanouissement féminin, en exprimant mes fantasmes dans des histoires. Ce qui m’anime c’est de parler de sexualité sans tabou, avec un regard ludique et d’une manière saine. Je travaille d’ailleurs en ce moment sur un site/blog qui parlera de l’univers de Norah Jolly unmondesousmajupe.com  car il y a bien tout un monde sous la jupe d’une femme !

J’ai commencé, il y a trois ans à écrire dans le registre érotique. J’ai abordé ce genre après avoir lu un recueil érotique qui m’avait fait beaucoup d’effets. Puis, j’ai tenté d’écrire une histoire et là je n’ai plus réussi à m’arrêter, j’étais excitée du début à la fin.

Je trouve beaucoup de plaisir à construire des histoires, à fantasmer et à inventer des situations.

Il y a un mélange d’expériences et d’imagination. L’expérience car j’ai aimé beaucoup et j’ai eu la chance de connaître des partenaires différents. L’imagination vient sûrement du fait que je lise beaucoup de romans et de nouvelles. Même si ce n’est pas dans le registre érotique, par exemple, j’aime beaucoup l’auteure Camille Laurens Dans ces bras-là qui a un style très rythmé et qui parle d’une femme et son rapport avec les hommes de sa vie. Mais, le livre érotique qui je crois m’a le plus marqué est  La villa du jouir de Bertrand Leclerc, c’est son seul roman publié dans ce registre, j’ai adoré sa manière de planter le décor et peut-être aussi la vision d’un homme sur le sexe.

 

BS : Votre avis sur le concept B.Sensory ?
NJ : Allier le sensoriel à la lecture me séduit beaucoup. Disons qu’en plus de cela, le sextoy et la littérature érotique sont pour moi de merveilleux outils pour qu’une femme s’explore intérieurement et extérieurement. Ce sont, pour moi, des incontournables lorsque l’on veut aller plus loin dans sa sexualité, autant en solo qu’en duo. En duo, car je suis convaincue que cela profite toujours de faire l’amour avec une femme qui sait se faire plaisir.

Une sexualité épanouie, c’est savoir utiliser sa créativité et son imagination au service du corps et je pense que le concept B.Sensory peut amener à cela.

Merci beaucoup Norah ! 

 

Retrouvez toute l’actualité de Norah Jolly sur Twitter ou sur Facebook et sur son blog unmondesousmajupe.com (en construction actuellement).
SI vous savez aimé Première danse, vous pouvez lire ou relire la nouvelle écrite par Norah Jolly à l’occasion d’un précédent appel à textes  : L’inconnu au bureau 

 

Le prochain appel à textes va être lancé le 24 avril au soir, sans vendre la mèche, nous pouvons déjà vous dire qu’il va sentir bon la crème solaire 😉
Pour avoir toutes les infos et les nouveautés en temps réel, suivez-nous sur les réseaux sociaux : facebook et twitter !