Rencontre avec Anthony Elliot

Rencontre avec Anthony Elliot

Classé dans : Appel à textes, Auteurs, Non classé | 0

La nouvelle de Stéphanie Eden  » Karma is a Beach  » a remporté le prix de la nouvelle érotique de l’été, mais Anthony Elliot est LA découverte du dernier appel à textes Wyylde/B.Sensory « Sex on the Beach ! »avec sa nouvelle « Oasis ».
Rencontre avec ce jeune auteur passionné et passionnant qui redécouvre depuis peu le plaisir d’écrire avec en tête la volonté de bouleverser ses lecteurs et lectrices. 

anthonyelliot

B.Sensory : Vous êtes arrivé 2nd de l’appel à textes « Sex on the beach !» B.Sensory/Wyylde, votre réaction à chaud :

Anthony Elliot : Je suis très heureux et excité d’avoir été sélectionné. Adolescent, j’ai beaucoup écrit. Des romans, des nouvelles, de la poésie. Le hasard et les responsabilités ont fait que j’ai passé la majorité de ma vie adulte loin de l’écriture, et ne m’y suis remis que récemment. Avoir un texte sélectionné par un jury est donc une superbe récompense, un peu comme un trait d’union entre mon passé et mon avenir.

B.S : Qu’est-ce qui vous a plu, séduit, inspiré dans cet appel à textes ?

AE : Le texte vibrant ! L’idée que des dizaines d’inconnus puissent confier les rennes de leur plaisir à un —mon — texte m’a séduit. C’était également l’occasion d’écrire pour un public majoritairement féminin, avec un point de vue féminin. Un exercice difficile, mais très excitant.

B.S : C’est la première fois que nous publions un de vos textes, Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

AE : J’ai 33 ans, je vis de l’autre côté de l’Atlantique, au Canada anglophone. J’ai quitté la France il y a quatre ans pour suivre ma partenaire. Depuis nous nous sommes séparés et je suis resté à Toronto. J’y travaille dans l’industrie du Web, plus spécifiquement j’aide des ONG Canadiennes à améliorer leur outils digitaux.

Adolescent, je passais mon temps à écrire. Je me souviens même avoir terminé un roman en classe. Comme le milieu scolaire ne me convenait pas, j’ai appris mon futur métier en autodidacte.

Il y a six mois, après dix ans de « pause », je me suis enfin remis à lire et à écrire durant mon temps libre. Très vite la passion est revenue et les rêves d’en faire mon métier aussi.

B.S : Votre avis sur le concept B.Sensory ?

AE : Je trouve l’idée excellente. Le concept ajoute un nouveau degré à la littérature érotique : l’utilisateur confie les rennes de son plaisir à la plume d’un auteur. C’est une nouvelle forme de relation entre les deux.
Je n’ai qu’un regret : être un homme !

Merci Anthony ! On a hâte de découvrir vos prochains textes 

Retrouvez toute l’actualité d’Anthony Elliiot sur son compte twitter @Cinqpetitessec et sur son blog : https://cinqpetitessecondes.wordpress.com/