Portrait d’auteur : Jean-Baptiste Messier

Classé dans : Auteurs | 0

Entretien avec Jean-Baptiste Messier, un auteur prometteur, à découvrir ou redécouvrir très bientôt dans  notre application.

jbmessier210Depuis combien de temps écrivez-vous des textes érotiques ?

Depuis que j’ai commencé à écrire vers l’âge de 16 ans, mes écrits intégraient des passages sensuels mais pas à proprement parler érotiques. C’est plus tard en correspondant avec des jeunes femmes sur internet, que j’ai développé avec plaisir ce talent, car elles m’ont dit que j’étais doué (sourire). Alors au lieu de simplement décrire des scènes sensuelles et excitantes, je me suis mis à broder des histoires érotiques qui connaissent un certain succès.

Qu’est-ce qui vous plait dans ce genre littéraire ?

La littérature érotique renvoie à un aspect de la vie que je considère comme essentiel pour l’être humain : la sexualité, faire l’amour. C’est une question d’imaginaire, de sensibilité, quel impact a sur notre monde intérieur la sexualité, les actes d’amour ? Pour moi, ça me marque profondément, c’est à la limite mystique et peut-être ça se retrouve dans mon écriture érotique, cette fascination pour la “chose”.

Dans l’écriture, cela entraîne une sorte de « surfocalisation », de dilation du temps, des ressentis et des actions. Dix minutes peuvent s’étirer à l’infini et prendre des pages car le moindre geste gagne une importance, une épaisseur.

Par ailleurs, je suis un admirateur de la femme, de sa psychologie, de sa complexité, de son esthétique. Il n’y a pas de plus beau compliment pour moi que d’entendre dire mes écrits ont troublé un lecteur ou une lectrice.

Écrire de l’érotisme peut aussi être un prétexte pour parler de sujets de société, mettre en lumière certains tabous, et choquer, ce qui est l’une des fonctions de l’art. Choquer pour mieux interroger le lecteur sur le pourquoi de certaines résistances. Je précise que dans mes écrits on peut retrouver toutes sortes de sexualités.

Écrivez-vous autre chose que des textes érotiques ?

J’écris de la fantasy, des contes, de la science-fiction et même des textes spirituels.

Quels sont vos auteurs préférés ? Votre livre érotique préféré ?

Je lis beaucoup. En ce moment, j’aime beaucoup Houllebecq et Proust.

Mes auteures favorites pour l’érotisme sont des auteures peu connues comme Sonia Traumsen ou Sara Agnès L (qui elle gagne en notoriété). Je n’aime pas Sade par ex que je trouve trop brutal, même si ses idées peuvent être intéressantes. Son érotisme n’est absolument pas bandant.

Mon livre préféré c’est « Sonia, genèse d’une garce » de Sonia Traumen, livre dont la possession représente une véritable quête, car son auteure est très discrète et ses voies de publication tout aussi mystérieuses. « Les exploits d’un jeune Don Juan » d’Apollinaire me plaît beaucoup aussi. Je pense qu’aujourd’hui il serait censuré.

Enfin « Vénus Erotica » d’Anaïs Nin est pour moi la référence en matière de littérature érotique.

Où trouvez-vous l’inspiration ?

Je trouve souvent l’inspiration sous la douche le matin et plus tard en me rasant. Je plaisante mais c’est vrai. Les idées et les phrases jaillissent dans mon esprit toutes seules. Sinon, mon inspiration vient souvent de deux idées qui s’entrechoquent, ou de détails que je remarque et qui me plaisent. Par exemple pour une nouvelle érotique « La féministe et le peintre », il m’intéressait de confronter une femme indépendante et idéologiquement marquée à un peintre d’origine turque, cela sans caricaturer, car la nature humaine est plus complexe que de simples clichés. Il est alors facile de dérouler une histoire intéressante.

Votre avis sur le concept B-Sensory ?

J’aime beaucoup l’idée que les femmes puissent littéralement vibrer à la lecture de textes érotiques. Du coup la littérature érotique prend une autre dimension et la montée en puissance d’une scène d’amour prend tout son sens.

J’aime aussi l’idée que le compagnon ou la partenaire de la femme lise le texte et fasse ainsi jouir en quelque sorte à distance son aimée par la simple lecture. Le concept de B-Sensory peut ouvrir de nouvelles dimensions à la littérature érotique en lui donnant un côté fun à travers des sex-toys innovants et raffinés et un côté encore plus stimulant. Cela dépoussière notre littérature, lui fait connaître une nouvelle frontière ! Question ouverte : à quand un sex-toy connecté pour les hommes ? C’est injuste, je suis pour l’égalité ! (sourire)

Pour ceux et celles qui ne l’auraient pas encore lue, découvrez une des ses dernières nouvelles intitulée « Hot Line » ou retrouvez-le sur son blog.

Nous suivre sur les réseaux sociaux.

Suivez B.Sensory sur Facebook et Twitter.

 

Crédit photo : neovain sur Flickr