Portrait d’auteur : D’Ange Heureux Poète

Portrait d’auteur : D’Ange Heureux Poète

Classé dans : Auteurs, Concours, Lecture | 0

Entretien avec D’Ange Heureux Poète dont la nouvelle « Au creux de l’oreille » a été récompensée par le « Prix du jury » lors du premier concours de nouvelles érotiques B.Sensory. 

Depuis combien de temps écrivez-vous des textes érotiques ?
J’ai commencé à écrire des textes érotiques par jeu, pour m’y essayer. C’était vers 2009, des poèmes.

Qu’est-ce qui vous plait dans ce genre littéraire ?

Dans ce genre, comme dans d’autre … ou même dans la chanson, ce qui me touche, c’est lorsque je sens que l’auteur(e) a mis sa vie dans ce qu’il écrit, ses tripes, ses joies, ses doutes.

Aussi imaginaires que soient les scènes décrites, je ne réagis que lorsque je sens qu’il y a une part d’émotions vécues, ou en désir d’être vécues, dans ce que je lis.

Écrivez-vous autre chose que des textes érotiques ?

J’ai commencé à écrire il y a trente ans, des chansons, pour moi, pour mes groupes, ou bien pour d’autres chanteurs ou chanteuses ; puis, depuis 3-4 ans, j’écris des billets d’humeur et d’impressions en rapport avec ce que je vois dans le monde de la nuit parisienne ; monde « sexrotique » s’entend ; et enfin, l’envie d’écrire des formats plus long, des nouvelles, a petit à petit pris corps dans mes pensées. Le concours B-Sensory est tombé au bon moment … pour m’essayer à l’exercice.

A noter aussi qu’au cours des années 2012 et 2013, j’ai créé un Cyber-Magazine regroupant une quarantaine d’auteurs BDSM : « Le Grain De Sade ». Inénarrable et jouissive expérience que de parler de sexe, de sexe et encore de sexe avec d’autres auteurs, d’initier des projets, des sujets, et de coacher tout ce joli monde. J’y ai écrit pas mal aussi mais je dus mettre fin à l’aventure au bout d’un moment : Rédac’ Chef, cela prend vraiment beaucoup, beaucoup de temps … que je n’avais plus.

Quels sont vos auteurs préférés ? Votre livre érotique préféré ?

Paradoxalement, mon livre érotique préféré est avant tout humoristique. Il parle de sexe, bien entendu, mais sur un ton qui provoque plus d’hilarité que d’émois érotiques. Il s’agit du « Journal de mon sexe » auteur : Anonyme.

Où avez-vous trouvé l’inspiration ?

D’où ça m’est venu ? … grande question, dont j’ignore en grande partie la réponse. Cependant, le mot imposé – « livre connecté – m’a bien aidé, car j’aime travailler avec une contrainte (exercice récurent dans la chanson, lorsqu’il faut écrire sur une musique déjà composée).
Le livre connecté devait être, à mon sens, un des personnages de l’histoire, sans en être le principal. J’ai donc passé en revue différentes situations où il pouvait être amené « naturellement ». L’idée de la femme aveugle et du lecteur est arrivée rapidement. Tout le challenge fut ensuite de mettre de la « vraie » vie dans le récit et dans les scènes d’amours charnels. Car le piège dans lequel je ne voulais pas tomber était d’enfiler les scène de sexe du début à la fin.
La vraie vie, le vrai sexe ce n’est pas : 1) On s’arrache les fringues 2) On baise 3) On se rhabille.

Sans allonger pendant des pages et des pages les préliminaires, j’ai voulu alors raconter « l’avant » afin que le lecteur / la lectrice puisse se mettre en empathie avec les personnages, et donc être plus à même de « vivre » et d’être troublé(e) par les scènes de sexe.

Pourquoi avoir participé à notre concours ?

Comme je le dis plus haut, ce fut un concours … de circonstance : l’envie de m’essayer à écrire plus long que d’habitude au moment même où quelques amis m’ont incité à participer au concours B-Sensory.

Votre avis sur le concept B-Sensory ?

C’est une possibilité de plus, et innovant, dans le panel des pratiques sexuelles d’aujourd’hui. Ça ne peut être qu’une bonne chose – sourire.

Pour ceux et celles qui ne l’auraient pas encore lue, découvrez sa nouvelle « Au creux de l’oreille ».

Retrouvez D’Ange Heureux Poète sur son site vapeursdalcove.fr