Portrait chinois : Olivier Keraval

Portrait chinois : Olivier Keraval

Classé dans : B.Sensory | 0

Notre directeur éditorial, Olivier Keraval, s’est prêté au jeu des questions-réponses. Découvrez la personnalité cachée de celui qui est charge de notre ligne éditoriale, de nos collections, des partenariats avec les maisons d’éditions et des relations avec les auteur(e)s.

Si vous étiez …

Olivier-Keraval-230x214un livre ? Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez.
un auteur ? Henri Miller.
un livre érotique ? Vénus érotica d’Anaïs Nin.
un héros de littérature ? Ferdinand Bardamu dans Voyage au bout de la nuit de Céline.
un classique de la littérature ? Madame Bovary de Flaubert.
un signe de ponctuation ? Le point d’interrogation parce que j’aime me poser des questions.
une citation ? « La mélancolie c’est le bonheur d’être triste » de Victor Hugo.
un lieu pour lire ? Une plage déserte dans les Caraïbes.
un oiseau ? Un albatros parce qu’il est pataud sur la terre mais majestueux en vol.
une couleur ? Le vert parce que c’est la couleur de l’espoir, de la nature, de l’oxygène.
un son ? Le ressac de la mer sur la digue de Saint-Malo parce que cela me rappelle mon enfance.
un objet ? Un avion parce qu’il symbolise le voyage.
une drogue ? L’opium.
un jour de la semaine ? Un vendredi parce que c’est la fin de semaine.
une fleur ? Une tulipe parce qu’elle symbolise l’union de l’amour et de l’érotisme.
une saison ? Le printemps parce que c’est le retour de la vie et la saison des amours.
un artiste ? Gauguin.
une chanson ? Trouble everyday de Thinderstick.
une série télé ? Twin peaks.
un personnage de Star Wars ? Yoda pour sa sagesse.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Suivez @BSensory sur Twitter et Facebook.