Osez La Musardine en version connectée !

Osez La Musardine en version connectée !

Classé dans : B.Sensory, Editeur | 0

Hé oui, vous qui lisez et vibrez avec B.Sensory, vous participez à un « beau projet, qui repousse encore les limites de l’interactivité du livre»… comme le décrit Nicolas Cartelet responsable numérique de la Musardine. L’admiration est réciproque puisqu’il était pour nous inconcevable d’imaginer une librairie de littérature érotique sans oeuvre de cette incontournable maison d’édition. C’est maintenant chose faite avec la mise en ligne de best-off de la collection Osez…!

Depuis le 1er décembre, Osez…20 histoires de Sextoys et Osez… 20 histoires de sexe en voyage sont disponibles sur notre site Internet en version connectée, et chaque mois, de nouveaux textes seront ajoutés.

Petit florilège de ce qui vous attend : 

  • Osez 20 histoires de sextoys : Les auteurs ont déchaîné leur imagination pour rendre aux sextoys leurs lettres de noblesse. Bref, lisez, vibrez, osez et vous ne verrez plus jamais le petit canard du bord de la baignoire du même oeil…  
  • Osez 20 histoire de sexe en voyage : En stop, en train, en camion… Attachez vos ceintures, direction le septième ciel !

Et aussi …

  • Osez 20 histoires de coups de foudre sexuels : Rencontres passionnelles, étreintes torrides, découvrez le désir sous toutes ses formes : irrépressible, indomptable, et incontrôlable. Les limites entre amour et sexe n’existent plus… âmes sensibles bienvenues !
  • Osez 20 histoires d’amour au bureau : Beaucoup rêvent de l’expérimenter, mais peu osent sauter le pas ! Découvrez comment et pourquoi et vous n’envisagerez plus jamais votre lieu de travail et vos collègues de la même manière !

Toutes ces nouvelles sont disponibles en version connectée, mais peuvent bien sûr être lues et appréciées sans le Little Bird, en version « standard » (pour savoir comment changer la version d’un livre reportez-vous à la Foire aux questions).

Pour en savoir plus sur les éditions La Musardine, lisez ou relisez le portrait de Jean-Jacques Pauvert sur notre blog.