Concours de nouvelles érotiques B.Sensory : And the winners are …

Concours de nouvelles érotiques B.Sensory : And the winners are …

Classé dans : Auteurs, Concours | 0

Notre concours de nouvelles érotiques « Sex toys et livres connectés » organisé en partenariat avec Flore des Plaisirs de Cerise s’achève avec l’annonce du prix « Coup de cœur du comité de lecture » qui clôture en beauté une première édition vibrante !

And the winners are …

Le comité de lecture a eu un coup de cœur pour « Love Story 2.0 » de Christian Lamant. Tandis que le jury composé, entre autres, de Christel Le Coq (créatrice de B.Sensory) et d’Olivier Keraval (notre responsable éditorial) a vibré à l’unisson des « Divines vibrations » de Léon de Griffes et des mots coquins chuchotés « Au creux de l’oreille » de D’Ange Heureux Poète. Enfin, Flore des « Plaisirs de Cerise » a succombé aux charmes  de « La Dame du XVIIIème » de Tony Vellone.

Un grand merci aux 28 auteur(e)s qui nous ont fait vibrer avec leurs 36 nouvelles, aux membres du comité de lecture et à Flore qui ont sélectionné leur nouvelle préférée avec impartialité.

À découvrir prochainement

En attendant la publication du portrait des auteurs et de leur nouvelle, (re)découvrez le premier paragraphe de leur texte.

Divines vibrations de Léon de Griffes

Anna, jolie petite brune de vingt-trois ans, rentra chez elle précipitamment. Elle venait d’acheter un œuf vibrant et comptait bien l’essayer rapidement. La vendeuse, une étrange jeune femme, lui avait fait un clin d’œil lors de son achat en lui précisant qu’il était très spécial.

Au creux de l’oreille de D’Ange Heureux Poète

« Je lis dans ta voix » murmurait-elle mutine à ses futurs amants sur le pas de chez elle « bien mieux que sur ton visage si je pouvais le voir » .

Du coup, ceux intéressés par son cul ou son argent devenaient soudain plus laconiques, surtout après l’amour. Alors, après avoir quand même bien usé et abusé du pseudo-Roméo, elle lui glissait doucement à l’oreille : « Porte – Taxi – Bye Bye » .

Et Chloé s’endormait seule, le sourire aux lèvres : « Finalement, ça a du bon ! »

Love story de Christian Lamant

– Ooohhhhh ! I love you !

Ted lâcha un profond soupir et roula sur le côté.

Manon décolla son visage de l’oreiller qui venait d’étouffer ses cris de plaisir. Elle vint se blottir contre son amour, posant la tête sur sa poitrine qui oscillait dans une profonde respiration. Elle passa ses doigts dans les poils roux et joua avec.

– Ted, je ne veux pas que tu partes…

– Moi non plus, baby, je ne veux pas partir. Mais on savait très bien que ça arriverait…

La dame du XVI ème arrondissement de Tony Vellone

Rachel habitait au 1er étage d’un immeuble haussmannien de la rue Ordener, juste en face du Franprix. C’était la veuve d’un antiquaire des Puces, légataire d’un stand au marché Vernaison. Une affaire prospère, reprise depuis par son fils. Femme du monde, elle ne manquait de rien grâce à la prévoyance de son défunt mari, collectionneur averti de toiles de petits maîtres impressionnistes dont la cote à Drouot permettait de voir l’avenir sans grande préoccupation financière.

Restons connectés

Suivez B.Sensory sur Twitter et Facebook.